Publié par

Je suis à l’heure actuelle dans le Marriott Residence Montréal Airport à Ville St-Laurent. On prétend que les chambres sont munies d’internet haute vitesse, mais je trouvais que c’était lent et aussitôt qu’on transférait de quelque chose de gros, toutes les autres activités bloquaient. Je suis portant branché avec un fils ethernet dans une prise réseau RJ45 dans le mur.

J’ai eu la curiosité de faire un tour sur Speedtest.net. Le site nous déniche par défaut le serveur le plus près, soit un serveur situé à Montréal sur le réseau de Fibrenoire Internet.

Voici les résultats :

Speedtest Marriot Residence Montreal Airport

J’ignore quelle grosseur de tuyau ils ont avec le monde extérieur et combien d’utilisateurs partagent le lien, mais c’est vraisemblablement insuffisant. La haute vitesse de Vidéotron est à 7,5 Mb/s et celle de Bell autour de 5 Mb/s.

La question que je veux soulever avec ce billet, devrait-on homologuer la terminologie autour de la bande passante? Ou bien devrait-on demander aux établissements qui offrent ce service indirectement de préciser la bande passante totale? Ou encore mieux, devrait-il publier le ratio de bande passante en fonction du nombre d’utilisateurs?

Avec ces chiffres, on peut dire que ce Marriott ne livre pas exactement ce qui a été promis dans la description des services. C’est quoi la haute vitesse internet, ça signifie quoi pour vous?

Catégories: Non classé
Mots-clés: , , , , , , , , ,

À propos de l'auteur

Nicolas Roberge
Nicolas Roberge
Président et conseiller stratégique

En plus de diriger Evollia, Nicolas conçoit les solutions d'affaires électroniques pour nos clients. Il les conseille pour leur permettre de mieux bénéficier des technologies émergentes pour accroitre leur compétitivité. En savoir plus

  • Guillaume Serale

    Internet Haute vitesse, c’est selon moi un argument marketing, rien de plus. La haute vitesse, c’est relatif.

    En fait, c’est plus pour accrocher au niveau commercial que pour clarifier un point technique. Oui, la vitesse de connexion est supérieure au « Dial-up », on en convient.

    Prenons comme exemple les qualificatifs des forfaits de Vidéotron sont on ne peut plus vagues:
    – Internet Très Grande Vitesse : 30 MBits/s
    – Internet Haute Vitesse Extrême : 10 MBits/s

    Il me semble que l’expression « Haute Vitesse Extrême », ça pourrait indiquer une plus grande bande passante que « Très Grande Vitesse ». Et pourtant, les faits sont tout autre.

    Les établissements devraient ajouter à leur descriptif de services affaires une spécification moindrement technique sur la bande passante.

    C’est toujours mieux de savoir à quoi s’attendre quand on s’en va en vacances n’est-ce pas ?

  • http://www.ovologic.com/ Nicolas Roberge

    J’aimerais attirer votre attention aussi cet article sur le site Argent:

    Les Canadiens paient trop cher pour Internet haute vitesse
    http://argent.canoe.ca/lca/affaires/canada/archives/2009/08/20090804-121849.html

  • http://muzik4machines.com tb

    c sur qu’un petit dsl 5 mbps pour 300 chambres ça suffit pas, masi refais le test a 4h ce matin et tu va avoir toute la BW pour toi, c’est supposé etre pour prendre ses emails, pas regarder du HD sur youtube ou des torrents, c’est d’ailleurs sans doute pour ca qu’ils ont ça et pas plus, déjà que ca ne leur rapporte rien en partant, si ils avaient une OC192, le monde trouveraient moyen de la loader pareil en ecoutant des films au lieu de payer le pay per view de l’hotel

  • http://pierrotbergeron.com Pierrot Bergeron

    Il y a probablement méprise dans ton interprétation du terme Haute vitesse, Si tu avais été au dixième étage ou plus, là tu aurait eu droit à l’internet à HAUTE vitesse :P.

    Sérieusement, j’ai rencontré cette situation dans tous les hôtels que j’ai fréquenté ou presque.

    Suite à l’article que tu as mis en lien de Michel Munger, je me dis que c’est vraiment rageant de vivre dans le PLUSSE meilleur pays au monde.

  • Guillaume Serale

    Suite au lien de Nicolas Roberge :

    Ça a été une surprise pour moi de savoir que des quotas étaient imposés pour les connexions internet en arrivant au Québec. Je n’avais pas vu ça depuis les débuts de la haute vitesse en France(2003).

    On peut aussi constater qu’on se fait littéralement « fourrer » au niveau du prix. La comparaison avec les FAI français est édifiante.
    Un exemple suffit à dresser le portrait.
    http://www.free.fr : Free, un des meilleurs FAI français, propose une offre des plus complète et la plus avancée technologiquement. Allez voir sur le site,… Ça fait baver hein ?

  • http://xavs.qc.ca XaV’S

    Là desus, Guillaume, je te le donne, les prix des telcos (Internet, cellulaire, …) est beaucoup plus élevé à ce qu’on peut retrouver en Europe. Malheureusement, le manque de concurence, et la «super excuse méga réchauffé» que les compagnies nous servent est «le territoire est tellement vaste à couvrir», un moment donné,aux millards de $ qu’ils engrangent, à être très froide à servir!

    Mais bon, le pire dans tout ça, sortez de la zone métropolitaine, et les réseaux cellulaire sont moins rapide…

    Alors j’imagine dans les hôtels, surtout en «heure de pointe»… on a vraiment de quoi d’équivalent à du dialup à mon avis… Mais en même temps, sa se peut que, comme le disait tb, que sa leur dérangent pas trop non plus, question de vendre leur service de télé payante!

  • http://www.bouyoubourse.com Viktor

    Ils sont peut-être effectivement la haute vitesse, mais s’il y a 40 ou 50 personnes qui se partagent la connexion, une classique ligne ADSL asynchrone à 5 ou 7Mb, ça tombe vite par terre !

  • http://felixggenest.blogspot.com Felix GG

    Ça signifie plus que ça, ça c’est sur! Tu devrais en parler au boss de la place en utilisant les termes «fausse représentation», il va peut-être faire de quoi, ne serait-ce que d’ôter la mention haute-vitesse…

  • http://xavs.qc.ca XaV’S

    Felic GC, ouais en effet! Aussi sa serai bien qu’ils évaluent si des solutions de filtrage (exemple contre les réseaux Peer-to-Peer pour du partage de fichier) pourrait avoir un impact positif sur la qualité de l’internet offert.

  • http://twitter.com/tba03 andré

    @felixGC
    fausse representation? lol
    ils te le donne, si tu n’est pas content abonne toi a rogers celulaire 3g, c’est comme les serviettes et le savon, ils ne te chargent rien pour, c’est un service complémentaire, pas une obligation de donner l’internet, encore moins du hispeed, faq les gens qui se plaignent de ca ont juste a aller payer 60-100$ par mois pour du 3g et arrêter de se plaindre(j’ai travaillé assez longtemps pour un ISP, je les ai toutes entendues les complaintes)

  • http://xavs.qc.ca XaV’S

    @andré
    Sans aller à les accuser de fausse représentation, je crois que (pour l’image de l’hôtel entre autre) de dire qu’ils ont la haute vitesse et que la vitesse réelle est si faible, je reconsidèrerai mon choix d’hôtel. C’est sur le principe qu’on dit que c’est de la haute vitesse mais que sa en est pas que c’est chiant. Tu paye en pensant avoir un service haute vitesse et on ne la pas, c’est comme dire qu’ils offrent la picine chauffée, mais que à cause qu’il y a tellement de monde qu’ils ont pas la possibilité de bien le chauffer, si pour toi tu as choisi cette hôtel là sur cette base, c’est chiant! Et là, l’excuse de dire «bah c’est un service, si vous êtes pas content, apportez votre chauffe eau» fait un peu… weirdo.

    Oui avoir une connexion 3G est une solution pour le net, mais quand même, c’est sur le principe que on te vend un produit avec tel et tel caractéristique et que c’est pas le cas. Je m’attend pas à avoir une connexion 10Mbp/s dans ma chambre, mais je m’attends à avoir une vitesse raisonnable, car si je suis à l’extérieur et que je dois envoyer des fichiers volumineux à mes fournisseurs/clients, à 1k/s sa commence à être long en titi…

    J’aime mieux qu’ils disent qu’ils offrent une connexion Internet que d’une connexion internet haute vitesse.

  • http://www.ovologic.com/ Nicolas Roberge

    @André Au sens du code civil, il n’y a qu’une seule offre de service. Elle comprend de base la nuitée, mais elle comprend tout autant les services connexes. L’internet fait parti de l’offre de services. Le fournisseur a le devoir de le fournir tel que décrit.

    La description est la partie faible de toute l’histoire. Hôtel peut se défendre en jouant avec les mots. Par exemple, ils peuvent prétendre que la notion de haute vitesse est limitée à la connectivité de l’établissement au réseau. C’est pour cette raison je suggère de clarifier la terminologie. Si c’est un service médiocre qui est promis, il serait mieux de le dire clairement.

  • http://www.ovologic.com/ Nicolas Roberge

    Si ça vous intéresse, j’ai refait le test un deuxième soir et voici le résultat:

    http://www.speedtest.net/result/533507083.png

  • http://xavs.qc.ca XaV’S

    Sa serai intéressant de faire le test genre à 2-3 heures du mat, par simple curiositée question de confirmer que c’est bel et bien un trop grand nombre d’utilisateur pour une petite connexion! Mais bon, t’es en vacances ^^

  • http://www.megaquebec.net Christian LeBlanc

    Bonjour Nicolas,

    dans la plupart des Hôtels, ils ont un lien ou 2( quand il y en a deux, ils sont installés en aggrégation.). Le ratio est souvent très élévés. Point de vue marketing, il devrait seulement inscrire Internet disponible (c’est moins choquant). La solution pour augmenter la vitesse serait de mettre un lien fibre 10 ou 100Mbps qui pourrait être partager avec d’autres Hôtels de la même chaîne.

  • Pingback: JS Bournival » Blog Archive » La bande passante au Québec: surchauffe (des esprits) en vue!()