Publié par

J’aimerais porter votre attention sur un phénomène que je vois de plus en plus. J’ai remarqué que lorsque quelqu’un place un lien vers un billet de blogue dans un réseau social comme Facebook, LinkedIn ou Twitter, certains commentent le billet sous le lien dans ce même réseau social et sur le blogue en question.

C’est quoi le problème?

Le problème qui survient, c’est que l’auteur du billet ne s’en rend pas compte et ne pourra pas lire la rétroaction. Si c’est négatif, il ne pourra pas se défendre. Aussi, la discussion que le billet peut générer sera éparpillée partout sur la toile. Certes il existe des services comme BackType qui tentent de récupérer les discussions Twitter entre autres, mais le résultat est très peu satisfaisant.

Je voulais juste sensibiliser les utilisateurs de ces réseaux de l’importance de commenter directement à la source. Un blogue qui permet des commentaires devrait être commenté.

Je vous encourage aussi à commenter un vidéo YouTube ou autre directement sur le site en question. Certains de ces sites permettent de répondre par vidéo aussi, vous serez surpris du niveau d’interaction que cela peut engendrer. Bien évidemment, s’il y a 1500 commentaires, ça devient un coup d’épée dans l’eau. Au fond, il faut utiliser son gros bon sens.

« Je veux bien, mais je ne peux pas! »

Je comprends par contre que certains sites de médias traditionnels ne permettent pas de commenter certains articles ou exigent d’être authentifiés pour y laisser notre marque. Moi aussi ça me décourage et j’aime mieux laisser mon grain de sel sur Twitter dans ces cas là. Tant pis pour eux.

Sans vouloir donner des leçons, car je déteste ce genre d’intervention dans l’univers des médias sociaux, je voulais juste vous apporter une matière à réflexion.

Remarque : Il serait mal avisé de commenter ce billet ailleurs qu’ici :-)

Catégories: Communication graphique, Médias sociaux
Mots-clés: , , , , ,

À propos de l'auteur

Nicolas Roberge
Nicolas Roberge
Président et conseiller stratégique

En plus de diriger Evollia, Nicolas conçoit les solutions d'affaires électroniques pour nos clients. Il les conseille pour leur permettre de mieux bénéficier des technologies émergentes pour accroitre leur compétitivité. En savoir plus

  • http://blogueurcitoyen.com Michel Monette

    Je crois que c’est peine perdu Nicolas. Il vaudrait peut-être mieux travailler sur une façon de repérer dans les réseaux sociaux toutes les discussions autour d’un billet de blogue. Pour ce qui est des sites qui ne permettent pas de commenter certains articles, il y a Google Sidewiki qui est une excellente alternative. J’aime beaucoup perso.

  • http://www.samuellavoie.com Samuel Lavoie

    C’est un bon message à lancer puisque de nombreux internautes ne réalisent pas nécessairement la différence entre commenter ici ou sur Facebook. Par contre, je pense que ce n’est que de l’éducation et qu’aux final des outils comme disqus.com/ permettent aux webmaster d’être à l’écoute de ce qui se fait dans les médias sociaux.

    @michel personnellement Google sidewiki me donne des migraines du au controle de l’information d’un site fait par une entreprise externe mais surtout au dérapages possibles. Des trucs comme http://www.wibiya.com/ me semble de loin plus approprié et porteur.

  • http://www.ovologic.com/ Nicolas Roberge

    Oui je sais que je parle pour rien, mais je trouve ça désolant que l’auteur ne sachent pas ce qui se dit sur le texte auquel il a travaillé dessus.

  • http://www.mieuxconnaitre.com Thoma Daneau

    Je suis d’accord sur le fait que lorsqu’on écrit dequoi, on préfère recevoir toute critique ou commentaire directement. Comme cela, on peut interagir avec la personne.

    Par contre, c’est un peu ralentir les médias sociaux que de dire que le monde devrait commenter au lieu de Tweeter ce qu’il on à dire.

    Bien sûr, il y a les analytics pour s’assurer d’essayer d’attraper le plus de trucs qui se dit autour d’un article. Par exemple PostRank analytics qui est vraiment bien pour parcourir les médias sociaux principaux afin de s’assurer de prendre le plus de données ou d’autres mentionnés dans les commentaires. Par contre, aucun ne tient en contre les replys qui ont été fait par la suite, ce qui c’est dit tout simplement à propos du url en question.

    C’est là une faille majeure des analytics. Cela nous empêche de vraiment calculer le ROI aussi, un autre sujet.

    Oui, le monde devrait plus commenter sur les blogues, car cette écriture là reste pour « toujours » contrairement à un tweet oublié le lendemain, en plus cela permettrait à tout le monde de voir le commentaire. Je crois que souvent les gens le font par paresse. Pourquoi aller sur le blogue commenter alors que je peux lui tweeter ça et avoir la réponse tout de suite ? Paresse.

    Commenter c’est mieux, cela permet d’avoir un lien vers notre site en plus.

    Maintenant, comment les éduquer à laisser un commentaire. Bonne question, beaucoup de gens sont sûrement trop habitués aux journeaux. Tu lis la nouvelle, tu en parles à ton voisin. Tu pourrais instaurer un système de points dans ce cas ;). ahah.

    Donc, oui tu as raison.

    Thoma.

  • http://b-unique.ca Adrien O’Leary

    Allo les garçons,

    On a tous, créateurs de contenu, une certaine frustration à ne pas pouvoir immédiatement voir tout ce que le monde dit suite à un de nos billets mais je ne suis pas complètement d’accord avec toi Nicolas. Je préfère que le monde commente là où ils ont envie de commenter (sur Twitter par exemple) dans un format qui leur va bien … plutôt que de ne pas réagir du tout à un article.

    Je comprends aussi que certains soient plus à l’aise à discuter de certains thèmes « off-the-record » sur un réseau (comme Facebook) où la terre entière et les engins de recherche ne voient pas (encore) ces échanges.

    Enfin, je vois d’un bon oeil l’utilisation sur les blogues d’une extension comme le bouton Tweetmeme. Chacun pourra ainsi voir en un clic l’ensemble des messages publiés sur Twitter qui contiennent un lien vers un billet original.

    Au plaisir,

    - Adrien O’Leary

  • http://lebloguedediane.blogspot.com diane massicotte

    Tellement d’accord!
    le FB devrait servir de vitrine au blogue mais trop de gens ne se donnent pas la peine d’aller à la source.
    en+ beaucoup de gens sont heurtés par la difficulté à laisser un commentaire sur les blogues, manque d’uniformité.

  • http://about.me/jeanpierrelevac Jean-Pierre Levac

    Mon problème avec ceci est que lorsque je répond arbitrairement sur un blogue directement car quelqu’un dans mon réseau à partagé le lien c’est que je ne retournerai probablement jamais sur ce site car je ne me rappèlerai pas du site en question. Il y en a tellement… Donc le problème de s’en va pas, il est seulement transféré à moi.

    C’est vraiment une problématique que quelqu’un devra résoudre avec un outil holistique éventuellement.