Publié par

On me demande souvent : « Comment fais-tu pour tweeter autant dans une journée? » La réponse est simple : Twitter est le réseau social le plus accessible de tous. Il est multiplateforme. Il est accessible d’abord par son site web, par des applications à interfaces graphiques sur mon ordinateur et surtout par mon BlackBerry. Il est même accessible à travers tous les outils imaginables (courriel, Skype, MSN, GTalk, etc.) à l’aide de services ingénieux comme Ping.fm. Aussi, très récemment Foursquare me permet d’indiquer très rapidement ma présence dans un lieu physique (plus besoin de l’écrire).

J’écris sur Twitter constamment. Ce n’est pas long écrire des commentaires de 140 caractères. Quand j’ai une idée en tête, je l’écris là-dessus. Je suis comme ça dans la vie. Je parle beaucoup. Je partage souvent mon avis. J’ai toujours une opinion sur tout. J’ai une grande gueule comme on dit.

Ce qui prend plus de temps, c’est la conversation. Ça, je le fais moins souvent bien entendu. Je le fais parfois le jour pour aider quelqu’un lorsque je prends une pause pour regarder en diagonale ce qui se dit. Ou bien lorsque j’ai besoin d’aide et j’interagis avec ceux qui m’ont proposé gentiment des solutions.

Souvent mes meilleures conversations sont le soir après que les enfants sont couchés. Je ne regarde plus la télévision. Le temps que je passais à regarder la télé est replacé par du temps sur le web avec mon portable sur mes genoux dans mon fauteuil du salon. Je manque même mes émissions préférées. La venue des TOU.TV et de la richesse de YouTube me permettent de revoir les faits saillants que j’aurais manqué.

Aussi, beaucoup de ma correspondance d’affaires se passe là-dessus en messages privés. Parfois, je n’ai pas le numéro de téléphone, ni le courriel de certains de mes clients et fournisseurs.

Donc, il est inexact de dire que je passe beaucoup de temps sur Twitter. C’est plutôt Twitter qui passe beaucoup de temps avec moi.

Catégories: Médias sociaux
Mots-clés: , , ,

À propos de l'auteur

Nicolas Roberge
Nicolas Roberge
Président et conseiller stratégique

En plus de diriger Evollia, Nicolas conçoit les solutions d'affaires électroniques pour nos clients. Il les conseille pour leur permettre de mieux bénéficier des technologies émergentes pour accroitre leur compétitivité. En savoir plus