Publié par

Crédit photo Steve Jurvetson - Travailleurs chinois (usine inconnue)

Après avoir lu un article de Bloomberg Businessweek sur la compagnie Foxconn et son président Terry Gou, j’ai appris sous quelles conditions de travail nos nombreux gadgets et appareils technologiques sont produits. Foxconn est le plus grand fabricant d’appareils électroniques à Taiwan. Elle emploie plus de 900 000 personnes dans 20 usines. Ils sous-traitent pour des géants comme IBM, Cisco, Microsoft, Nokia, Sony, Hewlett-Packard et Apple. Ils produisent des imprimantes, des écrans LCD, des téléphones cellulaires, entre autres. Ils produisent le fameux iPhone et iPod.

Les employés travaillent, mangent et dorment sur les lieux de travail. La plupart travaillent 2 quarts de travail (12 h à 16 h par jour). Les gestionnaires crient constamment après les employés. Depuis le début de 2010, 11 personnes ont sauté en bas d’un édifice situé sur le campus de la compagnie pour s’enlever la vie.

En réponse à ce problème, ils ont installé un filet de sécurité pour attraper au vol les malheureux. Ils ont aussi mis en place des services psychologiques et ont haussé les salaires de 30 %.  Je vous invite à lire l’article complet de 8 pages où les journalistes ont rencontré le président Gou et plusieurs employés qui ont parlé librement de leurs conditions de travail.

Je suis convaincu que cette situation ne durera pas au delà d’une génération. Les changements dans une société s’opèrent lentement. Les salaires vont éventuellement rejoindre ceux des pays de l’occident, mais on ne peut pas s’empêcher de s’indigner présentement. Je m’en doutais que c’était ainsi dans ces pays, mais ça m’a fait mal de voir mon préjugé confirmé.

Catégories: Non classé
Mots-clés: , , , ,

À propos de l'auteur

Nicolas Roberge
Nicolas Roberge
Président et conseiller stratégique

En plus de diriger Evollia, Nicolas conçoit les solutions d'affaires électroniques pour nos clients. Il les conseille pour leur permettre de mieux bénéficier des technologies émergentes pour accroitre leur compétitivité. En savoir plus

  • Jean-Francois Monfette

    Bonne réflexion. Je t’invite à la pousser un peu plus loin et à te demander quel travail font les immigrants chinois qui arrivent ici et dans quelles conditions. Tu en trouveras certainement plusieurs qui font des journées de 16 heures dans des conditions qui ne respectent aucune norme du travail, mais qui n’osent pas se plaindre.

    Malgré tout, pour plusieurs des employés de Foxconn, ce travail représente une amélioration vis-à-vis ce qu’ils pouvaient espérer comme travail avant. Ça ne justifie pas de les maltraiter, mais ça permet de comprendre pourquoi ils acceptent un travail comme celui-là.

    • http://www.ovologic.com/ Nicolas Roberge

      Effectivement, quelques témoignages d’employés dans l’article de Businessweek indiquent que les bonis de salaire suite aux heures supplémentaires font leur affaire. Je me pose la question si il refuse de faire du temps supplémentaire, gardent-ils leur emploi?

  • Jean-Francois Monfette

    Je ne suis pas un expert sur la Chine, mais je suis marié à une Chinoise. Mon beau père a une petite entreprise là-bas et j’ai eu la chance de visiter deux usines là-bas qui produisaient des produits qu’on retrouve ici chez Walmart (cafétière, séchoirs, robots culinaires etc…) avec des ventes dans les milliards de dollars. Les conditions de travail étaient rudimentaires, mais tout de même correctes je crois. Lors de ma visite, j’ai vu des employés qui bougeaient des lits. J’ai demandé qu’est-ce qu’ils faisaient. Ils m’ont répondu que l’entreprise venait d’adopter des normes Européennes qui exigent que les employés ne couchent pas au même endroit où ils travaillent. Je crois que plus ce genre de normes seront imposées, meilleure sera la qualité de vie des employés en Asie.

  • http://www.ovologic.com/ Nicolas Roberge

    Très intéressant comme récit. Merci de partager.