Publié par

iPad Mini

Depuis que j’ai eu un BlackBerry et encore plus un iPhone, j’ai constaté que ces petits appareils remplacent de plus en plus l’ordinateur personnel ou le bon vieux PC. Plusieurs voient les tablettes dans leur soupe, mais je crois qu’elles sont qu’un produit de transition entre l’ordinateur de bureau et le téléphone intelligent. Le changement est trop brusque pour certains.

Les premières tablettes avaient toutes des écrans de 10 pouces. Par contre, les nouvelles tablettes ont pratiquement tous des formats réduits à 7 pouces. Du côté des téléphones récents, on a tendance à agrandir les écrans jusqu’à 5 pouces. Cette convergence sur la dimension pour ces deux types d’appareils me dit qu’on cherche le nouveau format de l’appareil personnel ou le futur véritable ordinateur personnel.

Ce qui me parle aussi est ma propre utilisation de ces divers appareils. Le iPad m’a fasciné au départ mais à la longue, je l’utilise de moins en moins au profit du iPhone. Je n’ai pas à récupérer le iPhone, il est déjà dans ma poche. Le iPhone n’est pas lourd. Le iPhone se prend à une main.

Quand je veux écrire sur ce blogue, je le fais sur le iPhone. D’ailleurs la majorité de mes billets du blogue ont été écrits avec un téléphone intelligent. J’écris très rapidement maintenant avec le minuscule clavier à l’écran. C’est surprenant de constater cela.

Je prédis que ça sera une tendance lourde. Les créateurs d’applications devront en tenir compte. Les téléphones mobiles n’auront pas seulement besoin d’applications pour déterminer où est le restaurant le plus près, mais elle auront besoin d’accéder à des applications complètes qu’on a eu l’habitude d’utiliser sur un ordinateur de table. Je parle d’applications de gestion et de bureautique entre autres.

C’est pour cette raison qu’il faut penser online first ou sur le web en premier. Je vais jusqu’à dire que toute application doit être sur le nuage ou le cloud. Sa mise en page doit s’adapter aux différents formats d’écrans. Le design adaptatif ou le responsive design devient alors très pertinent.

Avez-vous la même conclusion que moi ou je délire un peu? J’aimerais votre avis? Suis-je trop en avance?

Catégories: Non classé

À propos de l'auteur

Nicolas Roberge
Nicolas Roberge
Président et conseiller stratégique

En plus de diriger Evollia, Nicolas conçoit les solutions d'affaires électroniques pour nos clients. Il les conseille pour leur permettre de mieux bénéficier des technologies émergentes pour accroitre leur compétitivité. En savoir plus