Publié par

Nicolas-IODC

L’International Open Data Conference (IODC) vient de publier les webcasts de l’ensemble des présentations lors des deux jours de conférences à Ottawa le 28 et 29 mai dernier. Je vous partage ma conférence sur l’importance des données ouvertes dans deux projets auxquels nous avons participé, soit les derniers élections générales municipales en 2013 et les élections générales provinciales en 2014.

 

Publié par

Screenshot_2015-05-20-19-56-18~2

J’ai accepté de participer à l’émission de télé NumériQc réalisée en marge de l’événement le Web à Québec qui a eu lieu au printemps dernier. J’ai partagé le plateau avec Carl-Frédéric de Celles de iXmédia et nous avons discuté avec Marie-Hélène Raymond des premiers balbutiements d’Internet dans la Ville de Québec.

Nous connaissions nos réalisations de l’époque (pssst.qc.ca et Emissions.ca) et ce fut un réel plaisir de se rencontrer en personne lors d’une Soirée web et affaires (SWAFF) il y a quelques années.

Notre segment porte sur les babillards électroniques (BBS), Liberté Liberté Chérie (LLC), le RISQ, les chicanes virtuelles et plus encore.

L’émission sera diffusée en trois épisodes sur la chaîne Bell Local Québec. Bon visionnement!

Si vous voulez en apprendre davantage sur cette époque, je vous invite à lire ce billet sur mon blogue personnel rédigé par Pascal Soucy.

Publié par

Pour nous aider à livrer d’importants mandats remportés récemment, nous avons le plaisir d’accueil Patrice Caron et Louis-Philippe Bellerose dans notre équipe. Patrice est bien connu dans les cercles du logiciel libre et de la sécurité informatique et amène avec lui une bonne expérience en architecture TI. Louis-Philippe quant à lieu a récemment terminé sa Maîtrise en Design Multimédia (MDM) à l’Université Laval en viendra compléter notre pratique en expérience utilisateur.

Patrice-vignettePatrice Caron occupera le poste de conseiller en architecture de solution. Il m’appuiera dans notre pratique DevOps et Google Apps que je mène au sein d’Evollia. Il participera à l’élaboration d’architectures de solutions technologiques pour répondre aux besoins de nos clients à avoir des applications web et des environnements d’hébergement très performants, fiables et sécuritaires. Je connais Patrice depuis 5 ans et ça sera sans doute enivrant de trouver des solutions novatrices pour répondre aux importants défis numériques de nos clients.

 

Louis-Philippe-vignetteLouis-Philippe Bellerose, quant à lui, a terminé sa maîtrise l’an passé et cumule aussi un baccalauréat en administration des affaires avec une spécialisation en marketing obtenu en 2012. Je suis convaincu que l’amalgame de son expérience de travail et ses différentes formations permettront de bien concevoir des interfaces utilisateur qui répondront efficacement aux objectifs d’affaires de nos clients.

Leur complémentarité contribuera au succès aux affaires électroniques de nos clients. Bienvenue à bord et au plaisir de travailler ensemble!

Publié par

3rdconimage

Dans un panel intitulé Data + Elections,  je présenterai nos travaux pour les élections municipales de 2013 et les provinciales générales de 2014 où les données ouvertes étaient la pierre angulaire de la conception des systèmes. La présentation aura lieu la première journée de la conférence qui se tiendra du 28 au 29 mai à Ottawa. Cette conférence est à sa troisième édition. La précédente édition en 2012 s’est déroulée à Washington DC.

Pour nos travaux, les données ouvertes ont permis de transmettre ouvertement en toute transparence les résultats bruts des élections à quiconque qui voulait les vérifier, les compiler et les diffuser. Deuxièmement, elles ont permis de simplifier la conception de la solution technique pour permettre l’affichage des résultats sur un site web extrêmement achalandé avec les technologies infonuagiques.

Les données ouvertes étaient donc une couche incontournable de la solution sur laquelle les sites gouvernementaux officiels des résultats, les médias (télé et web) et les développeurs lisaient tous pour diffuser les résultats des élections. Trop souvent, les données ouvertes ne sont qu’une exportation des fichiers plats pour fins de transparence. Dans ce cas-ci, elles faisaient partie intégrante de la solution.

Je serai dans la piste intitulée Impact. J’ai identité trois impacts concrets de cette approche.

D’abord, le Ministère des Affaires Municipales, des Régions et de l’Occupation du Territoire et le Directeur général des élections du Québec ont pu assurer l’intégrité des données de résultats à travers toutes les plateformes incluant celles gérés par des tiers. Tous les diffuseurs incluant les sites web officiels du gouvernement lisaient les mêmes données. Aucune disparité ne fut possible.

Deuxième impact fut la réduction des coûts de développement. En utilisant les données ouvertes pour les sites officiels de résultats, l’offre en données ouvertes s’est fait à coût nul. Aucun développement informatique supplémentaire n’a été requis pour offrir des données ouvertes aux citoyens.

Le troisième impact et non le moindre, cette stratégie a permis de simplifier les aspects techniques de la solution informatique. Cette simplification a réduit les risques d’anomalies et a augmenté considérablement la fiabilité de la solution. Cette simplicité a permis de configurer un hébergement web dans le nuage permettant un achalandage événementiel gigantesque.

Pour terminer, je vous invite à prendre connaissance d’une conférence uniquement sur les élections municipales avec un focus sur l’aspect cloud présentée en mars 2014 au Web à Québec.

Si vous voulez y assister, il suffit de se rendre sur le site pour s’inscrire. Au plaisir de rencontrer d’autres passionnés des données ouvertes!