Publié par

utilisabilité

Le Web n’en est plus à ses premiers balbutiements, et, par le fait même, les internautes sont de plus en plus exigeants. Ainsi, on a tous déjà été insatisfait face à un problème d’utilisabilité sur un site, encore plus si ce problème nous semblait d’une évidence flagrante.

Que vous soyez coordonnatrice marketing ou responsable du numérique dans une organisation, je suis certaine que vous ne souhaitez pas une mauvaise expérience en ligne à vos utilisateurs. Si vous apprenez à identifier quelles erreurs sont susceptibles de générer de l’insatisfaction, vous réduirez le taux de rebond de votre site et augmenterez les chances d’avoir plus de leads. Pour vous aider, nous avons identifié quelles erreurs d’utilisabilité sont les plus flagrantes, car avouons-le, il est parfois bien difficile de les identifier par soi-même.

Quelles sont les erreurs les plus fréquentes?

Il n’y a pas de repères sur le site

Ici, il y a un effet actif sur le menu Evollia : le titre de la page apparaît en souligné lorsqu’on se situe sur celle-ci.

Les repères sont importants: un internaute débute majoritairement sa visite sur des pages secondaires à la suite d’une recherche sur un moteur de recherche.

Lorsque l’internaute se situe sur les pages secondaires, il doit être capable de se situer. Toutefois, s’il n’y a aucun effet actif sur le menu ou la présence d’un fil d’Ariane pour un site de moyenne à grande envergure (comptant un grand nombre de pages), le visiteur sera assurément confus. Il est également impératif d’avoir sur toutes les pages un titre H1 au haut de la page pour aider l’internaute à comprendre où il est.

 

Le logo n’est pas cliquable

logo_utilisabilitéIl s’agit d’une base en UX : le logo doit conduire l’utilisateur à la page d’accueil du site tel que démontré sur notre propre site Web. Pourquoi? Car, l’utilisateur a le réflexe de cliquer sur le logo lorsqu’il se perd sur le site.

 

Le site n’est pas responsive

utilisabilité

On dit que le site n’est pas responsive lorsque le site ne s’adapte pas selon le format de différents écrans. Sur le mobile, par exemple, il arrive souvent qu’il y ait une mauvaise présentation du site :

  • Police de caractères trop petite;
  • Images pixellisées;
  • Contenu qui se chevauche,
  • Etc.

Si vous pouvez seulement voir qu’une partie du contenu des pages sur votre mobile  et que sur l’ordinateur vous visualisez parfaitement bien tout le contenu du site, c’est qu’il y a un important travail d’optimisation numérique à faire.

Découvrez ici comment vous pouvez régler ces problèmes

Le menu n’est pas cliquable

utilisabilité

En lien avec le point précédent, avez-vous testé votre menu sur différents formats d’écrans? Bien souvent, lorsqu’on navigue via notre appareil mobile, on réalise que le menu ne se déroule pas ou bien qu’il fige et qu’on ne peut pas visualiser le contenu de la page, ce qui est très irritant. Si votre site comporte un menu déroulant, assurez-vous de vérifier son comportement sur appareil mobile.

 

 

C’est compliqué de se désabonner

utilisabilité

Si le processus de désabonnement à votre infolettre est compliqué, non seulement l’utilisateur est contrarié, mais il risque de ne plus faire affaire avec vous en se disant que ce doit être autant compliqué de faire un achat chez vous. Pour quelles raisons votre processus serait-il compliqué? Parce que votre lien de désabonnement n’est pas fonctionnel ou vous demandez que l’utilisateur se souvienne de son identifiant et de son mot de passe utilisateur (qu’il a fort probablement oublié) pour accéder au désabonnement.

Pas de confirmation d’inscription ou de paiement

utilisabilité

Mettez-vous dans la peau de vos utilisateurs. Ils ressentent le besoin de se sentir rassurés en magasinant sur Internet. Pourquoi ? Parce qu’ils ont toujours été habitués à interagir avec de vrais employés en magasin et que cette interaction leur permettait de confirmer que tout était complété lorsqu’ils effectuaient une transaction quelconque. C’est le même principe que l’on doit reproduire en ligne, et même mieux. Vérifiez que la page de confirmation, les confirmations ainsi que les notifications par courriel sont bien fonctionnelles et à jour.

En résumé

Prenez connaissance de ces 6 indicateurs pour évaluer votre site Web et votre stratégie. Vous serez alors en mesure d’améliorer l’expérience utilisateur et ainsi diminuer le taux de rebond de votre site. Saviez-vous qu’en moyenne le taux de rebond selon Search Engine Watch est de 70%? Ce n’est donc pas alarmant si vous avez un taux qui s’en rapproche, mais il faut garder en tête qu’une diminution de ce taux indique que vos visiteurs s’intéressent de plus en plus à d’autre contenu affiché sur votre site. Comme le mentionnait M. Pierre Casanova, ancien directeur général d’Adobe Europe, ce taux s’explique par le fait que le mobile génère 50% du trafic Web, et ce, sur des écrans 8 à 12 fois plus petits que l’ordinateur. L’utilisation de plus petits écrans explique donc en partie pourquoi les internautes consacrent beaucoup moins de temps à lire du contenu et cela augmente ainsi le taux de rebond de votre site.

Vous n’avez pas le temps de vérifier ces problèmes d’utilisabilité ? Nous pouvons le faire pour vous.
Envoyer une soumission gratuitement

À propos de l'auteur

Geneviève Bérubé-Lamoureux

Geneviève Bérubé-Lamoureux est coordonnatrice en communication et marketing numérique. Elle a réalisé son parcours académique au Baccalauréat en administration des affaires (B.A.A.) à l’Université Laval… En savoir plus


Commentaires

À propos de ce blogue

Notre blogue vous partage le fruit de notre expérience dans l’univers du numérique. Vous y trouverez notre vision, nos meilleurs conseils, nos recommandations et notre regard sur l’actualité qui touche notre industrie.

Si vous êtes à votre première visite, pensez à vous abonner pour recevoir régulièrement nos recommandations par courriel.

Catégories

Articles récents